« Sisyphe et le sucre : réflexions sur Le Bonheur : tableaux et bavardages »

Résumé : Il y a dans l’oeuvre de Delerm une volonté persistante d’affirmation du bonheur ; mais à tant répéter qu’il est heureux, le locuteur finit par persuader du contraire ; le bonheur n’est que l’autre nom d’une mélancolie, d’une souffrance ou d’une névrose qui ne veut pas dire son nom. C’est cet écart cultivé entre le nom bonheur et ses exemplifications qui donne à l’œuvre d’échapper à la mièvrerie qu’on lui reproche parfois. Ce bonheur trompe-l’œil s’inscrit dans la description esthétisée d’un quotidien petit bourgeois qui fait la part belle à l’effort de décoration : le caractérisant est la figure reine de cette prose poétique qui veut donner du charme à la rassurante consistance des choses. Mais dès qu’elle quitte le monde artificiel de l’objet, l’écriture retombe sur la question des affects : tristesse diffuse, sentiment d’impuissance, angoisse. L’art de Delerm consiste à s’accommoder à une finitude ; Delerm invente la résignation sans aigreur, un affect petit-bourgeois qui n’est pas sans noblesse.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Claude Cavallero. Philippe Delerm. Colloque de Chambery, Université de Savoie, p. 123-136, 2013, 978-2919732203
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01383039
Contributeur : Stéphane Chaudier <>
Soumis le : mardi 18 octobre 2016 - 08:54:27
Dernière modification le : vendredi 17 novembre 2017 - 08:48:01

Fichier

Delerm Sisyphe et le sucre.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01383039, version 1

Collections

Citation

Stéphane Chaudier. « Sisyphe et le sucre : réflexions sur Le Bonheur : tableaux et bavardages ». Claude Cavallero. Philippe Delerm. Colloque de Chambery, Université de Savoie, p. 123-136, 2013, 978-2919732203. 〈hal-01383039〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

45

Téléchargements du document

61