L’écrivain, son style et son double dans 14 de Jean Echenoz

Résumé : Le style peut-il témoigner en faveur d'une figure d'auteur inscrite dans un texte, cet « autre moi » à l'existence duquel Proust croit, qui n'est justement pas un double du moi, mais son altérité, son fantasme-et quoi de plus réel qu'un fantasme ? 14, le récit d'Echenoz permet d'aborder cette question. Si Echenoz ironiste exécute brillamment une rhétorique belliciste datée (« la guerre sera courte, nous, Français, sommes les plus forts »), il exécute tout autant un projet romanesque (raconter la guerre) pour exhiber, au lieu d'un récit présenté comme impossible, une figure d'artiste intelligemment blasé. Le style ne sert plus à faire apparaître et le fantôme d'un autre moi qui fait rêver les exégètes, mais une caricature d'auteur qui s'est voulu brillant, trop brillant. Echenoz styliste fait apercevoir par contraste le charme du style : le charme de la suggestion de soi contre la pesante nécessité de son illustration.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Fraisse (Luc), Wessler (Éric) L'Écrivain et ses doubles - Le personnage autoréflexif dans la littérature européenne, Classiques Garnier, p. 173-195, 2014, Rencontres, 978-2-8124-2577-6
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01383073
Contributeur : Stéphane Chaudier <>
Soumis le : mardi 18 octobre 2016 - 09:11:51
Dernière modification le : vendredi 17 novembre 2017 - 08:48:01

Fichier

Echenoz 14.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01383073, version 1

Collections

Citation

Stéphane Chaudier. L’écrivain, son style et son double dans 14 de Jean Echenoz. Fraisse (Luc), Wessler (Éric) L'Écrivain et ses doubles - Le personnage autoréflexif dans la littérature européenne, Classiques Garnier, p. 173-195, 2014, Rencontres, 978-2-8124-2577-6. 〈hal-01383073〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

48

Téléchargements du document

155