Campus numérique : archéologie d’une initiative ministérielle

Résumé : Le lancement en 2000 du premier appel d’offres « Campus numérique » pour le développement de l’enseignement supérieur à distance en ligne s’inscrit dans la logique de tout un ensemble de discours. Initiés à partir du milieu des années 1990, ces discours annoncent, en lien avec le déploiement des réseaux de communication, l’explosion des « universités virtuelles » censées remplacer les universités traditionnelles. L’hypothèse de ce travail consiste à penser que seule l’analyse de l’action publique qui a débouché sur le programme « Campus numérique », peut permettre de dépasser la logique imposée par une chaîne discursive, plus productrice de récit que génératrice de compréhension du social. Croisant deux types de temporalités, celle de l’action politique (généralement courte) et celle des jeux et des reconfigurations d’acteurs (plus longue), l’auteur montre que la « raison technique » ne peut en aucun cas rendre compte de l’émergence d’une action politique pourtant très marquée par l’euphorie de « la toile ».
Type de document :
Article dans une revue
Études de communication - Langages, information, médiations, Université Lille-3, 2007, L'intégration du numérique dans les formations du supérieur, pp.17-48. 〈10.4000/edc.546〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01388928
Contributeur : Bastien Louessard <>
Soumis le : jeudi 27 octobre 2016 - 17:04:49
Dernière modification le : mercredi 11 octobre 2017 - 13:52:19

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Françoise Thibault. Campus numérique : archéologie d’une initiative ministérielle. Études de communication - Langages, information, médiations, Université Lille-3, 2007, L'intégration du numérique dans les formations du supérieur, pp.17-48. 〈10.4000/edc.546〉. 〈hal-01388928〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

79