Normes techniques, normes sociales, l'Internet sous contrôle chinois

Olivier Arifon 1
Résumé : Avec internet, le régime chinois est conforme à son projet global, ayant préconisé à partir de 1995 un usage clairement défini pour la société et dévelop pé plusieurs formes de contrôle. Sur ce point, quatre registres existent, dans l'ordre chronologique suivant : un contrôle technique, une régulation juridique, une pression sociale et, plus complexe, la mise en place d'une solution entrepreneuriale sinisée au maximum. Dans ce cas, les entreprises occidentales doivent partager le marché chinois avec des entreprises nationales soutenues par l'etat selon un dispositif d'intelligence économique. Cette communication propose de détailler ces différentes facettes. tout d'abord, il est intéressant de mettre en regard les conceptions de l'internet selon la Chine ou selon l'occident. Dans ce dernier espace, il est assez largement admis que l'internet, de ses origines à aujourd'hui, repose sur la liberté de dialogue et d'échanges, permet le développement de compétences et l'accès à la connaissance, le tout dans un contexte socio technique, libéral au sens politique du terme. ou en d'autres termes, un internet souverain sur ses propres bases (cf. les travaux de l'internet governance Forum). Cependant, la réalité montre le contraire et la gouvernance reste, en l'état actuel, encore du ressort des etats. Dès la mise en place de l'internet chinois, l'etat a développé un discours sensiblement différent. l'internet est un outil au service du développement économique du pays, puis plus récemment, il est présenté dans les discours officiels comme un outil au service de l'amélioration des conditions et du niveau de vie. C'est un outil qui offre le droit de savoir, de participer et d'être entendu, en accord strict avec les lois. Pour un résumé de la position officielle, voir le communiqué de presse de radio Chine internationale du 18 janvier 2012 (http://french.cri.cn). C'est donc un outil régulé à l'intérieur des frontières, reposant sur le principe de souveraineté territoriale. Plusieurs dimensions structurent les modalités de recherche : surveillance des sites web en français, chinois et anglais consacrés à la question de l'internet, contacts avec des chercheurs chinois en Chine et dans le monde anglo-saxon, conférences et colloques sur le sujet, notamment celles des trois think tanks sur l'asie présents à Bruxelles, veille économique sur les entreprises chinoises du secteur et sur les normes. Un parcours chronologique montre comment, techniquement et pratiquement, l'etat chinois a mis en place un dispositif décomposable en quatre aspects. - Un aspect technique tout d'abord. Sujet déjà documenté, il s'agit du contrôle des flux entrant et sortant des données. Plusieurs noms désignent le dispositif : Golden Shield, Great firewall... La surveillance des données est rendue possible par la limitation à quatre points d'accès (Backbones) pour le trafic numérique entre le pays et le reste du monde. a cela s'ajoutent des règles techniques imposées aux opérateurs et aux cybercafés : conservation des données, suppression de contenus, enregistrements des utilisateurs. - Un aspect légal ensuite. De nombreuses lois ont été promulguées, faisant référence à la sécurité nationale, à la protection des mœurs, etc. l'étude des pratiques chinoises sur ce sujet montre en outre que l'interprétation de ces lois reste très flexible. - Un aspect social (human measures en anglais). Journaux officiels, affiches dans des lieux publics, conseils de responsables politiques tous sur un même registre : favoriser un " bon " usage du réseau au sens de socialement convenable, inviter les usagers à intérioriser des limites sociales. lors de franchissement d'une ligne, parfois difficile à mesurer, la surveillance des messa geries, leur piratage, voire l'arrestation de dissidents et d'activistes est décidée. Pour une synthèse du sujet, voir le Monde du 18 janvier 2012 : " Une logique de reprise en main de l'expression critique sur le net. " Par ailleurs, la presse occidentale a fait état de citoyens payés 50 cents de yuan pour poster des messages positifs sur les actions du régime. - Un aspect industriel enfin, étape actuelle du processus. Le gouvernement favorise largement le développement de champions nationaux du web, souvent à capitaux d'etat, chargés de concurrencer directement les entreprises occidentales sur les mêmes créneaux. ainsi pour les moteurs de recherche Baidu est face à Google, la plateforme de vidéos Yonku face à You tube, le microblogging QQ est lui seul face à twitter, interdit et, pour les réseaux sociaux, ren ren à Facebook. le dispositif est parfois qualifié d'intranet national. Dans tous les cas, les entreprises sont conduites à appliquer normes et lois édictées par le gouvernement, contribuant à un espace souverain, construit avec le minimum de références aux modalités en vigueur en occident sur la gouvernance de l'internet. Par ailleurs, à l'extérieur, le gouvernement appuie des entreprises et des technologies chinoises et tente d'imposer des normes techniques à l'international dans le cadre de sa politique d'influence. L'Etat chinois cherche à façonner à son avantage cet environnement. Cette communication propose de dresser l'état des lieux de cette question qui combine technologies et pratiques numériques, aspects sociaux et relations internationales.
Type de document :
Communication dans un congrès
Communiquer dans un monde de normes. L'information et la communication dans les enjeux contemporains de la " mondialisation "., Mar 2012, France. pp.39, 2013
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [5 références]  Voir  Masquer  Télécharger

http://hal.univ-lille3.fr/hal-00825884
Contributeur : Compte Laboratoire Geriico <>
Soumis le : lundi 22 juillet 2013 - 15:10:44
Dernière modification le : mardi 23 juillet 2013 - 13:51:28
Document(s) archivé(s) le : mercredi 5 avril 2017 - 15:43:55

Fichier

axe_1_colloque_cmn_arifon_v2.p...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-00825884, version 2

Collections

Citation

Olivier Arifon. Normes techniques, normes sociales, l'Internet sous contrôle chinois. Communiquer dans un monde de normes. L'information et la communication dans les enjeux contemporains de la " mondialisation "., Mar 2012, France. pp.39, 2013. 〈hal-00825884v2〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

440

Téléchargements de fichiers

565