Visual literacy and semiocognitive constructs: a sense-making study of Viewers' Visual Experience

Résumé : La littératie visuelle et les construits sémiocognitifs : une étude de création de sens de l'expérience visuelle des spectateurs la littératie visuelle et les construits sémiocognitifs : une étude de création de sens de l'expérience visuelle des spectateurs Nous sommes assaillis aujourd'hui par des images de toutes sortes. Cette situation pose la question des compétences qui favoriseraient la création de sens à partir des expériences visuelles. Dans cette optique, une étude a été menée à propos des préférences déclarées des spectateurs selon un cadre conceptuel portant sur l'effet des normes véhiculées par les dispositifs sociotechniques. L'étude s'appuie sur les travaux des Sciences de l'Information et de la Communication (SIC) d'Yves Jeanneret (2008) et de Bernard Lamizet (2006) ainsi que ceux des anglophones Luciano Floridi (2010) et George Kelly (1963).Cadre conceptuelLe point d'entrée du cadre est le "media-texte" de Jeanneret (2008 : 159), c'est-à-dire le rapport entre ce qui peut être anticipé des objets à but communicatif et ce qui relève de l'activité de l'utilisateur. Cette hypothèse du média-texte peut être étayée par le concept " d'affordance " de Gibson (1979 : 139). Selon ce dernier, certains objets peuvent être perçus comme porteur d'une " utilité opportune ". Cela fait ainsi écho aux interactions entre le processus de création de sens de l'utilisateur et ses attentes vis-à-vis des objets constituants d'un média-texte. Se pose alors la question de l'émergence des affordances d'un media-texte ? Une réponse se trouverait dans le caractère informationnel de " l'expérience de la sémiotique de l'événement " de Lamizet (2006 : 26). Celui-ci comprend par " événement ", un fait inattendu, " tout au moins un fait non conforme à la succession des faits qui l'ont précédé " de manière à ce que l'identité de l'individu soit mise en question, interrogée, inquiétée (Lamizet 2006 : 60, 271). Quel est le caractère informationnel de cette expérience de la sémiotique de l'événement ? Dans ce contexte, la " Définition Générale de l'Information " (DGI) de Floridi (2010 : 20-21) éclaire le caractère de ce qui peut être compris " d'informationnel " en SIC. Selon Floridi, à la base de l'informationnel se trouvent les " données " (data) émanant des " fractures d'un continuum ou l'absence d'uniformité dans la fabrique " d'une réalité inférée empiriquement par un vécu personnel (Floridi 2010: 23, 69). Sous cet angle, une DGI comprend des données (" choses qui peuvent être manipulées ", Floridi, 2010 : 20) bien formée (selon des règles et des normes de syntaxe) et signifiantes (interprétable selon les normes d'une communauté de discours, Floridi 2010 : 20-21). Comment la DGI peut-elle donc faciliter la compréhension du processus de la création de sens ? C'est en réponse à cette question que la méthodologie de Kelly (1963 : 120) peut jouer un rôle capital. Cette méthodologie permet le spectateur d'exprimer son point de vue et de construire pour remplir une grille croisée de préférences pondérées. Cette grille documente la manière dont un individu fait sens d'événements lors d'un processus de création de sens.Objectif de rechercheEn s'appuyant sur le cadre conceptuel pré-cité, cette présentation soutient l'hypothèse que le processus d'élaboration d'une grille croisée de Kelly (1963, voir Labour 2010: 83-86) lie les apports de Jeanneret (2010), de Lamizet (2006) et de Floridi (2010) d'une manière suffisamment cohérente pour saisir l'univers de la littéracie visuelle d'un spectateur. Par littéracie visuelle, on entend, la capacité de " construire le sens des images visuelles " (Bamford, 2003 : 1). Cela implique l'interprétation du contenu, l'examen des implications sociales et idéologiques des images, la compréhension de l'objectif, l'audience et la question de la propriété d'une image ainsi que la justesse, la validité et la valeur de ce qui vécu (ibidum). Sur ce point, la démarche correspond globalement à celle de Mitchell (1986 : 2) en Visual Studies. Selon ce dernier, en effet, les images servent comme " une forme de relais entre les théories de l'art, la langue et l'esprit associée aux valeurs sociales, culturelles et politiques ". Dans ce contexte, l'objectif de recherche cible les liens entre les éléments scéniques perçus, de l'extrait d'un film visionné en tant que " média-texte " et au rôle des construits sémiocognitifs dans la création de sens du spectateur.Méthode de rechercheUne situation communicationnelle a été conçue pour permettre au spectateur de visionner une course-poursuite de 4 minutes, tirée d'un film d'action qu'il n'a pas vu, sur un écran d'ordinateur posé sur un bureau. Immédiatement après le visionnage, le spectateur participe à un entretien semi-directif d'environ une heure. L'entretien est fondé sur la démarche qualitative de sense-making de Dervin (1999) et suivi de l'approche analytique et quantitative de Kelly (1963). La méthode a été validée lors d'une pré-étude avant d'être mise en pratique par des entretiens semiguidés de 20 adultes sur le sens qu'ils accordent à une course-poursuite filmée. Trois courts questionnaires ont permis de mieux contextualiser les propos du spectateur. Le questionnaire 1 identifie les préférences cinématographiques du spectateur. Le questionnaire 2 demande une réponse " à chaud " de ce que l'individu a vécu en visionnant la course-poursuite et si ce vécu lui donne envie de voir le film en entier. Le spectateur est également conduit à documenter son point de vue par l'élaboration d'une grille croisée de choix potentiels/préférences. Le remplissage systémique de la grille encourage le spectateur à commenter ses préférences et à les pondérer numériquement sur une échelle ordinale de 5 points. Ce qui en résulte est une grille matricielle, laquelle s'approche de la DGI de Floridi (2010) en lien à une forme textuelle de réécriture, ou " textualisation " dirait Jeanneret (2008 : 88), portant sur les valeurs exprimées de la part des spectateurs, vis-à-vis des normes et des stéréotypes cinématographiques lors d'un processus de création de sens. Selon Jeanneret (2008 : 90) une telle textualisation constitue un repère majeur dans la compréhension des " êtres culturels " par l'intermédiaire d'une " réécriture continue ", en l'occurrence concernant les affordances scéniques perçues lors du visionnage de l'extrait du film. Le questionnaire 3 pose à nouveau la question de savoir si le spectateur souhaite voir le film en entier et ce qu'il pense de l'entretien. Ce dernier questionnaire permet de prendre en compte les inévitables biais d'une situation d'entretien.RésultatsLes résultats de l'étude indiquent que pour la majorité des spectateurs interrogés, l'explicitation verbale et numérique des préférences a un effet stabilisateur (renforcement de la décision initiale exprimée en Questionnaire 2). Pour d'autres, cependant, cette explicitation développe un effet boomerang (atténuation de l'intensité de la décision initiale) ou un effet propulseur (amplification de l'intensité de la décision initiale). Du point de vue de la littératie visuelle, certains spectateurs soulignent les " aspects moraux d'un film d'action " qui peuvent inciter des jeunes ou des adultes vulnérables à reproduire certaines " actions antisociales " d'un film de ce genre. Ces résultats éclairent le processus décisionnel des utilisateurs de médias et fournissent des pistes en termes d'aide à la décision pour le concepteur d'une œuvre audiovisuelle.
Type de document :
Communication dans un congrès
Communiquer dans un monde de normes. L'information et la communication dans les enjeux contemporains de la " mondialisation "., Mar 2012, France. pp.217, 2013
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [2 références]  Voir  Masquer  Télécharger

http://hal.univ-lille3.fr/hal-00839265
Contributeur : Compte Laboratoire Geriico <>
Soumis le : lundi 22 juillet 2013 - 15:57:08
Dernière modification le : lundi 26 mars 2018 - 13:22:01
Document(s) archivé(s) le : mercredi 5 avril 2017 - 15:53:03

Fichier

axe_2_colloque_cmn_labour_v2.p...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-00839265, version 2

Collections

Citation

Michel Labour. Visual literacy and semiocognitive constructs: a sense-making study of Viewers' Visual Experience. Communiquer dans un monde de normes. L'information et la communication dans les enjeux contemporains de la " mondialisation "., Mar 2012, France. pp.217, 2013. 〈hal-00839265v2〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

305

Téléchargements de fichiers

208