Mots pour maux . Théories diagnostiques et problèmes de santé

Résumé : Les déclarations de problèmes de santé recueillies en toutes lettres dans l’enquête nationale « Handicaps-Incapacités-Dépendance » de 1999 donnent accès à la multitude des manières de les énoncer. Une analyse textuelle de ces données permet de montrer que les déclarations varient en fonction du milieu social, illustrant la notion de culture somatique forgée par Luc Boltanski. Il est cependant possible d’aller au-delà de ce premier constat et de montrer que ces manières de dire sont indissociablement des manières de penser la maladie, appelées ici théories diagnostiques. En prenant les exemples du handicap mental et des troubles de type Alzheimer, cet article souligne l’intérêt de prendre en compte d’autres facteurs, en particulier la construction sociale et morale des pathologies, les configurations de prise en charge propres à chaque secteur médico-social, mais aussi les configurations familiales qui font varier les enjeux liés aux modes d’organisation quotidienne.
Type de document :
Article dans une revue
Revue française de sociologie, Centre National de la Recherche Scientifique, 2014, 55 (3), 〈10.3917/rfs.553.0507〉
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-lille3.fr/hal-01241615
Contributeur : Jean-Sébastien Eideliman <>
Soumis le : jeudi 10 décembre 2015 - 16:37:12
Dernière modification le : mercredi 25 avril 2018 - 15:38:16

Identifiants

Collections

Citation

Aude Béliard, Jean-Sébastien Eideliman. Mots pour maux . Théories diagnostiques et problèmes de santé. Revue française de sociologie, Centre National de la Recherche Scientifique, 2014, 55 (3), 〈10.3917/rfs.553.0507〉. 〈hal-01241615〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

132