Ceteris (non) paribus ? Combiner régression logistique et analyse des données pour étudier les arrangements pratiques des personnes handicapées ou dépendantes

Résumé : Prenant appui sur l’exploitation statistique de l’enquête Insee « Handicaps, incapacités, dépendance », cette contribution met en lumière les apports comparés de deux méthodes statistiques, l’analyse factorielle et les régressions. Ces outils méritent d’être utilisés de manière combinée : c’est en effet en séparant les influences des différentes variables structurant le recours à l’aide, grâce à des régressions, puis en analysant leurs interactions, par des analyses factorielles, que l’on peut identifier la diversité des arrangements pratiques mis en place par les personnes face à des difficultés dans la vie quotidienne.
Type de document :
Article dans une revue
Genèses. Sciences sociales et histoire, Belin, 2008, Savoir-faire, 4 (73), pp.37-56
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-lille3.fr/hal-01241836
Contributeur : Jean-Sébastien Eideliman <>
Soumis le : vendredi 11 décembre 2015 - 09:36:53
Dernière modification le : mardi 3 juillet 2018 - 11:48:00
Document(s) archivé(s) le : samedi 29 avril 2017 - 10:57:27

Fichier

GEN_073_0037.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-01241836, version 1

Collections

Citation

Émilie Biland, Jean-Sébastien Eideliman, Séverine Gojard. Ceteris (non) paribus ? Combiner régression logistique et analyse des données pour étudier les arrangements pratiques des personnes handicapées ou dépendantes. Genèses. Sciences sociales et histoire, Belin, 2008, Savoir-faire, 4 (73), pp.37-56. 〈hal-01241836〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

233

Téléchargements de fichiers

190