« Corps, apparences vestimentaires et identités en France à la Renaissance »

Résumé : Un corps vêtu spécifique émerge à la Renaissance en France et particulièrement à la Cour. Le vêtement impose sa marque sur le corps, accentue le dimorphisme sexuel des apparences, et donne à celles-ci rectitude ou distorsion, transformant le corps en une surface décorative sur laquelle peut s’exprimer la magnificence des souverains et celle de leur cour. Ce corps vêtu résulte de l’influence de modes européennes et de nouvelles normes de civilité qui construisent la présentation de soi. Elles trouvent leur pleine expression à la cour où le corps de mode aristocratique affiche une éloquence distinctive et cosmopolite. Dans le même temps, les identités qu’inculque le vêtement au corps paraissent menacées par les transferts de pratiques vestimentaires entre les sexes, entre les groupes sociaux et entre les nations, entraînant un malaise envers ce brouillage des apparences qui prend une couleur particulière durant les guerres civiles quand se pose de manière sanglante la question des identités et de la conscience nationale.
Type de document :
Article dans une revue
Apparence(s) : Histoire et culture du paraître, Institut de recherches historiques du Septentrion UMR 8529, 2012, 4 (4/2012), http://apparences.revues.org/1229 〈http://apparences.revues.org/1229 〉
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-lille3.fr/hal-01347873
Contributeur : Isabelle Paresys <>
Soumis le : jeudi 21 juillet 2016 - 19:45:19
Dernière modification le : vendredi 13 avril 2018 - 01:37:37

Identifiants

  • HAL Id : hal-01347873, version 1

Collections

Citation

Isabelle Paresys. « Corps, apparences vestimentaires et identités en France à la Renaissance ». Apparence(s) : Histoire et culture du paraître, Institut de recherches historiques du Septentrion UMR 8529, 2012, 4 (4/2012), http://apparences.revues.org/1229 〈http://apparences.revues.org/1229 〉. 〈hal-01347873〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

187