(Re)penser l’éducation à l’information et aux médias dans le contexte du web social.

Abstract : Selon l’Unesco, la responsabilisation des personnes par le biais de « l’éducation aux médias et à l’information » (MIL) est un prérequis au développement d’un accès équitable à l’information et à la connaissance mais aussi à la mise en avant de systèmes d’information et médiatiques pluralistes, indépendants et libres (Unesco, s.d.). Dans le contexte du web social et des réseaux, alors que les nouveaux médias s’affirment comme des espaces d’interaction qui peuvent être un atout pour un engagement citoyen et la construction d’une culture participative, cette responsabilisation prend des formes renouvelées. Tandis que l’accès aux technologies se démocratise, un double processus s’affirme au fil des mutations sociétales et technologiques, marqué par la montée en puissance, à côté des dimensions sociales et culturelles, des dimensions participatives et communicationnelles : processus à la fois top-down qui voit de nouveaux agencements de pouvoir au sein des économies médiatiques et une évolution des manières de produire des contenus ; et bottom-up par lequel les publics prennent en mains ces nouveaux outils, qui peuvent être appréhendés comme des outils d’intégration et/ou de résistance, la culture participative n’étant plus limitée aux seuls usagers expérimentés. Cependant ce processus de réallocation des pouvoirs ne va pas de soi. Développer une approche critique de l’information et des médias donnant plus de prise sur l’information et le pouvoir de s’engager et d’accéder à plus de démocratie suppose d’aller au-delà du « penser, classer, catégoriser » traditionnellement associé à l’éducation à l’information pour mettre en œuvre un « participer, confronter, partager » dans un monde en réseau, conjuguant des modes variés d’accès à l’information (imprimés/supports numériques ; convergence entre modes iconique, linguistique, auditif). A quelles conditions l’éducation aux médias et à l’information à l’ère numérique peut-elle être un levier pour l’engagement social et la construction d’une citoyenneté participative ? Sans chercher à déconstruire systématiquement l’imaginaire de la participation, l’objectif est de dépasser un discours d’adaptation tournée vers la consommation-production pour prendre en compte l’incidence des choix effectués. Ce qui d’une certaine manière revient à (re-)politiser l’éducation à l’information et aux médias de façon à permettre une (re)négociation du pouvoir.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
L'Harmattan. In : Kiyindou, Alain, Barbey, Francis, Corroy-Labardens, Laurence. De l’éducation par les médias à l’éducation aux médias, p. 81-90, 2016, Communication et civilisation 978-2-343-07510-5
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-lille3.fr/hal-01399743
Contributeur : Yolande Maury <>
Soumis le : dimanche 20 novembre 2016 - 18:02:18
Dernière modification le : vendredi 13 avril 2018 - 01:30:52

Identifiants

  • HAL Id : hal-01399743, version 1

Collections

Citation

Yolande Maury. (Re)penser l’éducation à l’information et aux médias dans le contexte du web social.. L'Harmattan. In : Kiyindou, Alain, Barbey, Francis, Corroy-Labardens, Laurence. De l’éducation par les médias à l’éducation aux médias, p. 81-90, 2016, Communication et civilisation 978-2-343-07510-5. 〈hal-01399743〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

311