Les alchimistes étaient-ils des matérialistes? : Quelques remarques sur le psychisme humain et l'esprit du monde

Résumé : L’alchimie est souvent représentée comme une doctrine privilégiant une approche symbolique, spirituelle ou ésotérique du monde, bien éloignée d’une doctrine matérialiste. Mais il s’agit là d’une conception tardive de l’alchimie, déformée par des doctrines occultistes du XIXe siècle et relayée par des interprétations psychologiques ou littéraires au XXe siècle. L’examen attentif des textes alchimiques du XVIIe siècle chez un auteur comme Pierre Jean Fabre montre en effet que, même dans l’usage de concepts tels que « esprit du monde », c’est bien à une doctrine matérialiste que se réfèrent les alchimistes de l’époque. Le travail au laboratoire et les interprétations théoriques qui l’accompagnent ne concernent pas le psychisme humain mais la matière considérée sous toutes ses formes, dont il s’agit d’expliquer les propriétés dans le cadre d’une philosophie naturelle, en invoquant des processus matériels et non pas des forces spirituelles ou surnaturelles.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
François Pépin. Les matérialismes et la chimie, Editions matériologiques, 2013, 978-2-919694-43-10
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-lille3.fr/hal-01567844
Contributeur : Bernard Joly <>
Soumis le : lundi 24 juillet 2017 - 15:38:24
Dernière modification le : mercredi 25 avril 2018 - 16:22:47

Identifiants

  • HAL Id : hal-01567844, version 1

Collections

Citation

Bernard Joly. Les alchimistes étaient-ils des matérialistes? : Quelques remarques sur le psychisme humain et l'esprit du monde. François Pépin. Les matérialismes et la chimie, Editions matériologiques, 2013, 978-2-919694-43-10. 〈hal-01567844〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

45