Le médecin, philosophe mécanico-chimiste selon Etienne-François Geoffroy (1672-1731)

Résumé : Etienne-Francois Geoffroy, dans sa thèse de médecine soutenue à Paris en 1703 sous le titre An medicus, Philosophus Mechanico-Chymicus ?, refuse de choisir entre les positions du cartésianisme ou du newtonianisme qui s'opposaient alors à l'Académie royale des sciences. Si le médecin doit connaître les derniers développements de la physique mécaniste, il n'en doit pas moins se référer aux enseignements d'une chimie inspirée des travaux de Homberg. La médecine permet ainsi de réconcilier les écoles rivales, en préservant la spécificité de la chimie face aux prétentions du mécanisme cartésien.
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-lille3.fr/hal-01579260
Contributeur : Bernard Joly <>
Soumis le : mercredi 30 août 2017 - 17:36:36
Dernière modification le : jeudi 7 septembre 2017 - 01:06:22

Fichiers

Le médecin mécanico-chimiste...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01579260, version 1

Collections

Citation

Bernard Joly. Le médecin, philosophe mécanico-chimiste selon Etienne-François Geoffroy (1672-1731). 2012. <hal-01579260>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

26

Téléchargements du document

6