Développement durable (dossier)

Résumé : Penser global, agir local. Du premier Sommet de la Terre à Rio, en 1992, à la conférence COP21 sur les changements climatiques à Paris, en 2015, le développement durable est devenu un concept central de l’action politique, de l’économie et de notre vie quotidienne. Le développement durable est donc bien l’affaire de tous et non des seuls États signataires. L’Appel de Paris, lancé à l’issue de la COP21, ne commence-t-il pas ces mots ? « Nous, villes, régions, entreprises, investisseurs, groupes de la société civile, syndicats et autres signataires issus de tous les secteurs de la société et représentant toutes les régions du monde, sommes conscients du fait que les changements climatiques sont dangereux et menacent notre capacité à vivre et à nous développer dans un monde en paix et prospère, de même que celle des générations à venir. Nous avons aussi conscience du fait qu’une action forte en vue de réduire les émissions pourra non seulement amoindrir les risques liés aux changements climatiques mais encore déboucher sur une croissance meilleure et sur un développement durable […] ». La responsabilité de tous est interpellée. Mais il ne faut pas se tromper. André Comte-Sponville le rappelait, la question climatique est si importante que « l’erreur serait de l’abandonner aux États, comme si cela ne dépendait que d’eux, ou de ne compter que sur une modification des comportements individuels, comme si cela pouvait suffire » avant d’ajouter que « les entreprises ont aussi leur rôle à jouer, qui sera décisif » . Ce qui est vrai pour les entreprises l’est aussi pour les administrations et les services. Moins polluants que certains secteurs industriels, ils consomment cependant eux aussi de l’énergie, produisent des déchets et ont un bilan carbone. Un tel engagement ne saurait se limiter à la seule action écologique. Le concept de développement durable fournit depuis bientôt trente ans le cadre pour une démarche globale qui aborde l’écologie sous l’aspect économique et social. Réduire les effets des changements climatiques, tel est l’objectif ; le développement durable est le moyen d’y parvenir sans mettre en péril l’économie et la cohésion sociale. Dès 2012, on a appliqué ce cadre au fonctionnement des services d’information. Pour ce dossier de la revue I2D Information, Données et Documents, des experts apportent leur contribution afin d’éclairer les différents aspects de cette problématique. Dans le premier pôle est précisée ce que l’expression « développement durable » signifie aujourd’hui. Des modèles et des références - passant de la construction et de la rénovation des bâtiments à l’éco-gestion à la performance sociale et à la politique de la ville -, dont les professionnels peuvent d’ores et déjà s’inspirer, sont présentés ensuite dans le pôle 2. Le pôle 3 rassemble, quant à lui, des retours d’expérience, des initiatives et des projets réussis dans des contextes particuliers (ONG, associations, gouvernance, etc.) qui illustrent les propos précédents. Ce dossier ne prétend pas être exhaustif, mais s’il parvient à inciter les lecteurs à imaginer et à engager des actions locales pour contribuer à la politique globale, il aura atteint son objectif.
Mots-clés : Développement Durable
Type de document :
Direction d'ouvrage, Proceedings
France. 53 (1), pp.28-69, 2016, I2D Information, données et documents
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-lille3.fr/hal-01586537
Contributeur : Joachim Schöpfel <>
Soumis le : mercredi 13 septembre 2017 - 01:07:05
Dernière modification le : mardi 24 avril 2018 - 01:20:27

Identifiants

  • HAL Id : hal-01586537, version 1

Collections

Citation

Joachim Schöpfel. Développement durable (dossier). France. 53 (1), pp.28-69, 2016, I2D Information, données et documents. 〈hal-01586537〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

26