“Aher a arraché les jeunes pousses du paradis” : Elisha ben Abouyah, une figure de l’autre dans la littérature rabbinique ancienne

Résumé : La figure talmudique de l’apostat Aḥer (« l’autre », surnom attribué à l’ancien rabbin Elisha ben Abuyah), a servi inter al. à illustrer des questions théologiques complexes débattues aux premiers temps du judaïsme rabbinique. Elles concernent aussi bien la réaffirmation d’un monothéisme rigoureux, la part de liberté humaine face à la providence divine, ou la capacité infinie du pardon divin. Dans ces discussions, le personnage d’Aḥer incarne souvent ce « franc-parler » que Foucault nommait la parrêsia, et qui représente la part d’altérité nécessaire à la manifestation d’une vérité dogmatique.
Type de document :
Article dans une revue
Revue des etudes juives, Peeters Publishers, 2013, 172 (3-4), pp.383-396. 〈10.2143/REJ.172.3.3005383〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [18 références]  Voir  Masquer  Télécharger

http://hal.univ-lille3.fr/hal-01671068
Contributeur : Christophe Batsch <>
Soumis le : jeudi 21 décembre 2017 - 18:16:18
Dernière modification le : vendredi 22 décembre 2017 - 01:25:06

Fichiers

REJ article.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Christophe Batsch. “Aher a arraché les jeunes pousses du paradis” : Elisha ben Abouyah, une figure de l’autre dans la littérature rabbinique ancienne. Revue des etudes juives, Peeters Publishers, 2013, 172 (3-4), pp.383-396. 〈10.2143/REJ.172.3.3005383〉. 〈hal-01671068〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

66

Téléchargements de fichiers

12