Mortifère ou vital, les normes de travail exprimées sur les écrans de cinéma français

Résumé : Cette communication interroge l'évolution des représentations quant au rôle structurant et épanouissant du travail sous l'effet des modèles gestionnaires de management des ressources humaines et des technologies de l'information et de la communication. nous entendons questionner le présupposé d'une disparition des normes professionnelles positives dans le cinéma de fiction contemporain.notre communication s'ouvrira sur une explicitation de notre méthodologie originale et de notre choix d'une filmographie sélectionnée en fonction du critère du succès public. nous avons porté notre regard sur le travail technique des producteurs, réalisateurs, scénaristes, acteurs, dialoguistes, ensembliers, etc. nous avons pu nous intéresser à la formulation des dossiers de presse de certains films, aux critiques publiées lors de leur sortie sur les écrans, à leur pitch ou à leur résumé sur des sites internet grand public comme imdb ou allocine. Enfin et surtout, nous avons vu à plusieurs reprises chacun des films qui sont ici cités. Notre analyse de la discrète figuration du " tra vail banal " dans les films grands publics de divertissement les mieux placés au box-office s'ouvre sur un contrepoint : l'étude de films qui évoquent le monde du travail dans une perspective dite engagée. il serait d'abord un lieu d'ordre, de normes et de souffrance qu'il convient de mettre à jour, de contester et de renverser. la comédie n'est jamais franche, elle est douce, amère, cynique. la mort violente, assassinat ou suicide, est un point de fixation " des films engagés sur le travail. La seule échappatoire à la réification managériale serait la mort.Dans les films français les plus populaires, le travail est présent selon des modalités discrètes, implicites ou extravagantes. la représentation des situations quotidiennes et des postes de travail est limitée, c'est une toile de fond. Plutôt que les lieux et situations de travail, les professions sont convoquées en tant qu'elles donnent corps aux personnages. les thèmes classiques de la sociologie du travail sont présents quoique de manière discrète : le lien entre implication professionnelle et gratification symbolique et la difficile conciliation entre vie professionnelle et vie familiale, l'aliénation et les conflits sociaux. Certains films expriment des normes positives sur le travail. Ils le font en creux en évoquant les effets destructeurs du chômage, ou bien la lutte farouche de certains pour accéder au travail et donc conquérir leur humanité, la dimension co-extensive structurante des processus d'intégration sociale et professionnelle, la solidarité chaleureuse et les rites au sein des collectifs professionnels. Comme l'exprimait Maurice thévenet, " le bonheur est dans l'équipe " et la prestation d'un service de qualité.
Type de document :
Communication dans un congrès
Communiquer dans un monde de normes. L'information et la communication dans les enjeux contemporains de la " mondialisation "., Mar 2012, France. pp.75, 2013
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille3.fr/hal-00839228
Contributeur : Compte Laboratoire Geriico <>
Soumis le : lundi 22 juillet 2013 - 15:49:54
Dernière modification le : mardi 10 juillet 2018 - 17:00:13
Document(s) archivé(s) le : mercredi 5 avril 2017 - 15:56:25

Fichier

axe_1_colloque_cmn_desmoulins_...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-00839228, version 3

Citation

Lucie Desmoulins. Mortifère ou vital, les normes de travail exprimées sur les écrans de cinéma français. Communiquer dans un monde de normes. L'information et la communication dans les enjeux contemporains de la " mondialisation "., Mar 2012, France. pp.75, 2013. 〈hal-00839228v3〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

329

Téléchargements de fichiers

1603