Aux origines sociales de la culpabilité maternelle

Résumé : La culpabilité des mères d’enfants ayant des difficultés d’ordre mental est un fait bien connu et abondamment analysé par les spécialistes du psychisme. Les sociologues se sont en revanche peu emparés de cet aspect de la prise en charge quotidienne du handicap, suivant en cela une tendance qui les fait davantage porter leur attention sur les dimensions institutionnelles et politiques que sur les dimensions privées et émotionnelles des phénomènes sociaux. Une analyse socio-historique de la construction sociale et morale du handicap mental apporte pourtant des éléments pour comprendre les racines sociales de ce sentiment individuel. On se propose ici de combiner une telle approche avec l’examen du cas ethnographique d’une mère doublement culpabilisée, dont les deux enfants aînés ont connu un parcours scolaire chaotique sans que l’on en connaisse avec certitude la raison. En examinant minutieusement la façon dont le sentiment de culpabilité de cette mère se déploie, en particulier dans les interactions avec les divers professionnels auxquels elle a eu affaire, ce sont aussi des évolutions et des permanences sociales de long terme qui apparaissent, que cet article se propose de faire émerger.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [36 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lille3.fr/hal-01241643
Contributor : Jean-Sébastien Eideliman <>
Submitted on : Thursday, December 10, 2015 - 5:03:38 PM
Last modification on : Tuesday, July 3, 2018 - 11:47:59 AM

File

RIEF_027_0081.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Collections

Citation

Jean-Sébastien Eideliman. Aux origines sociales de la culpabilité maternelle. Revue internationale de l'éducation familiale, L'Harmattan, 2010, 27 (1), ⟨10.3917/rief.027.0081⟩. ⟨hal-01241643⟩

Share

Metrics

Record views

176

Files downloads

669