La poésie d’Erasmus Darwin entre science, mythe et pastorale

Résumé : Dans Le Jardin botanique et Le Temple de la Nature d’Erasmus Darwin (1731-1802), la langue poétique participe pleinement de l’ambition herméneutique et heuristique de la pensée scientifique. On étudiera l’empreinte décisive de ses traités scientifiques en vers sur les genres poétiques qui viennent les supplanter, et notamment son impact sur le traitement de l’épopée et de la pastorale, qui connaissent une renaissance à l’époque romantique. Le Livre de Thel de William Blake (1790), « La Sensitive » (1819) de Percy B. Shelley et « Ode à Psyché » (1819) de John Keats, développent une pastorale cruelle, où l’Arcadie se transforme en un Jardin des Délices. Elle se mêle à l’épithalame et à l’épopée pour révéler un monde naturel fondé sur la reproduction, la survie et les guerres constantes entre espèces. Dans ces œuvres demeure la conviction initiée par Erasmus Darwin selon laquelle la poésie est le lieu de l’émergence d’une connaissance indissociable de ses modes de transmission textuelle.
Complete list of metadatas

Cited literature [29 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lille3.fr/hal-01349457
Contributor : Sophie Laniel-Musitelli <>
Submitted on : Wednesday, July 27, 2016 - 3:19:36 PM
Last modification on : Thursday, November 29, 2018 - 1:21:17 AM

File

ED-SLM.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-01349457, version 1

Citation

Sophie Laniel-Musitelli. La poésie d’Erasmus Darwin entre science, mythe et pastorale. M. Louâpre; H. Marchal; M. Pierssens. La Poésie scientifique, de la gloire au déclin. , ⟨Revue Epistémocritique⟩, 2014. ⟨hal-01349457⟩

Share

Metrics

Record views

136

Files downloads

239