Muses et Ptérodactyles  : La Poésie de la science de Chénier à Rimbaud

Résumé : De la Révolution française aux années 1900, la science inspira nombre de poètes, qui n'hésitèrent pas à évoquer, voire invoquer, les dernières percées médicales, les ptérodactyles, l'algèbre, les théories évolutionnistes, les progrès de la chimie, la géologie, l'astronomie ou le gaz acétylène. Héritiers des Lumières, ces auteurs voulurent émousser les « épines des sciences » grâce aux « fleurs de la poésie », pour favoriser la diffusion des savoirs, mais aussi pour défendre l'unité d'une culture pensée comme un seul arbre de connaissances et de pratiques, à une époque où littérature et sciences organisaient leur séparation de fait.
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille3.fr/hal-01349790
Contributeur : Sophie Laniel-Musitelli <>
Soumis le : jeudi 28 juillet 2016 - 17:42:13
Dernière modification le : jeudi 29 novembre 2018 - 01:21:19

Identifiants

  • HAL Id : hal-01349790, version 1

Collections

Citation

Sophie Laniel-Musitelli, Sophie Laniel-Musitelli, Hugues Marchal, Philippe Chométy, Caroline De Mulder, et al.. Muses et Ptérodactyles  : La Poésie de la science de Chénier à Rimbaud. Hughes Marchal. Seuil, 2013, 〈http://www.seuil.com/ouvrage/muses-et-pterodactyles-hugues-marchal/9782021113952〉. 〈hal-01349790〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

91