From stater to stanza: money, monument and matrix in Saorstát Yeats

Résumé : L'analyse des poèmes de W. B. Yeats composés pendant sa présidence de la commission nationale pour la conception de la nouvelle monnaie irlandaise révèle une forte influence numismatique chez le sénateur-poète. En particulier, les poèmes employant l'octave (huitain) du quattrocento italien pendant cette période allie une prosodie « martelante » à une imagerie de médaillon -- un effet presque ekphrastique -- rappelant surtout les pièces de l'artiste-monumentaliste de l'Italie fasciste, Publio Morbiducci, dont le néo-classicisme était tant admiré par Yeats.
Type de document :
Communication dans un congrès
La voix et le masque dans l’oeuvre de W. B. Yeats : le théâtre des identités, Sep 2009, Lille, France
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille3.fr/hal-01465312
Contributeur : Samuel Trainor <>
Soumis le : samedi 11 février 2017 - 17:34:28
Dernière modification le : jeudi 29 novembre 2018 - 01:21:23

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : hal-01465312, version 1

Collections

Citation

Samuel Trainor. From stater to stanza: money, monument and matrix in Saorstát Yeats. La voix et le masque dans l’oeuvre de W. B. Yeats : le théâtre des identités, Sep 2009, Lille, France. 〈hal-01465312〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

61

Téléchargements de fichiers

13