Profession médicale et savoir alchimique: luttes et enjeux du moyen âge au XVIIe siècle

Abstract : L'étude comparative de la médecine et de l'alchimie au moyen âge fait apparaître le processus qui, dans la rencontre d'un savoir théorique et d'un art, transforme un métier en profession. Mais la monopolisation par l'Université du savoir médical assure alors sa professionnalisation en la réduisant à sa seule dimension théorique. Le savoir alchimique, au contraire, du fait de sa marginalisation institutionnelle, a conservé le lien entre théorie et pratique, ce qui le conduisit, au XVIIe siècle, à s'opposer aux pouvoirs de la médecine traditionnelle, et cela d'autant plus que derrière la figure de l'alchimiste émergeait peu à peu le profil du professeur de chimie. Surgit alors une autre conception de la profession médicale, qui privilégie l'utilité sociale à la reconnaissance universitaire. Pendant quelques temps, les médecins-alchimistes apparurent comme les véritables professionnels de la médecine.
Type de document :
Article dans une revue
Spirale: revue de recherches en éducation, Association de pédagogie et de didactique de l'Ecole normale de Lille, 1994, L'Université et les savoirs professionnels
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille3.fr/hal-01570385
Contributeur : Bernard Joly <>
Soumis le : samedi 29 juillet 2017 - 19:08:11
Dernière modification le : mardi 17 juillet 2018 - 15:49:38

Identifiants

  • HAL Id : hal-01570385, version 1

Citation

Bernard Joly. Profession médicale et savoir alchimique: luttes et enjeux du moyen âge au XVIIe siècle. Spirale: revue de recherches en éducation, Association de pédagogie et de didactique de l'Ecole normale de Lille, 1994, L'Université et les savoirs professionnels. 〈hal-01570385〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

84