(P)rendre la parole

Résumé : Cet article propose une réflexion sur la relation entre discours disqualifiants et sujets disqualifiés telle qu’elle se laisse penser à partir de la catégorie de l’infamie que Foucault élabore dans le texte-programme de 1977, « La vie des hommes infâmes ». Nous montrons que les modalités de la construction discursive du sujet sous le double aspect d’un assujettissement et d’une subjectivation correspondent à deux formes possibles de ce que nous nommons des « sujets-limites ». Il s’agit par conséquent d’expliciter tout d’abord cette notion de « sujet-limite » et les formes-sujets différenciées qu’elle permet de déployer avant d’étudier, à partir des dossiers documentaires consacrés à Herculine Barbin et à Pierre Rivière, la manière dont de telles formes permettent de rendre compte de l’articulation de ces sujets à leur audibilité et à leur visibilité sociales.
Type de document :
Article dans une revue
Raisons politiques, Presses de Science Po, 2017, Prises de parole: les discours subalternes, 2017/4 (n°68), p. 9-22. 〈10.3917/rai.068.0009〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille3.fr/hal-01697543
Contributeur : Philippe Sabot <>
Soumis le : mercredi 31 janvier 2018 - 12:25:48
Dernière modification le : mardi 3 juillet 2018 - 11:23:34

Identifiants

Collections

Citation

Philippe Sabot. (P)rendre la parole. Raisons politiques, Presses de Science Po, 2017, Prises de parole: les discours subalternes, 2017/4 (n°68), p. 9-22. 〈10.3917/rai.068.0009〉. 〈hal-01697543〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

92