Les occasionnalismes et la question de la productivité : le locuteur à l’œuvre. Pourquoi ? Comment ?

Résumé : Bien que l’usage de grands corpus permette de nos jours l’analyse de données authentiques, les morphologues français continuent à se méfier des occasionnalismes, qui dérogent à ce qu’ils considèrent comme les règles de construction de lexème établies. Pour combler ce vide, nous nous intéressons ici aux créations ludiques, et aux questions qu’elles soulèvent en morphologie. Après en avoir donné la définition (§1) nous décrivons les motifs d’émergence de ces occasionnalismes (§2) avant d’en discuter l’impact dans les calculs de productivité (§3).
Type de document :
Article dans une revue
Neologica : revue internationale de la néologie, Paris : Garnier, 2018, pp.71-90. 〈10.15122/isbn.978-2-406-08196-8.p.0071〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille3.fr/hal-01736297
Contributeur : Georgette Dal <>
Soumis le : vendredi 16 mars 2018 - 17:12:10
Dernière modification le : mercredi 13 février 2019 - 16:19:40

Identifiants

Collections

Citation

Georgette Dal, Fiammetta Namer. Les occasionnalismes et la question de la productivité : le locuteur à l’œuvre. Pourquoi ? Comment ?. Neologica : revue internationale de la néologie, Paris : Garnier, 2018, pp.71-90. 〈10.15122/isbn.978-2-406-08196-8.p.0071〉. 〈hal-01736297〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

119