Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Réception et légitimité du roman gothique en Grande-Bretagne jusqu’en 1840

Résumé : L'article témoigne d'une réception très favorable des romancières gothiques Clara Reeves, Ann Radcliffe, Mary Shelley par opposition à Matthieu Gregory Lewis et à l'irlandais Charles Maturin. L'idée d'imagination contrôlée des premières, par opposition à l'imagination débridée des seconds a conduit les critiques contemporains à réfléchir sur les possibilités de la représentation, sur la définition du probable et de la vraisemblance en littérature et sur l'identification de l'auteur à la matière qu'il représente. En ce sens, l'article s'oppose à une certaine doxa qui a voulu établir qu'en tant que femmes auteurs, celle-ci étaient reléguées et occupaient une place subordonnée dans l'espace critique contemporain aux œuvres.
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lille3.fr/hal-01755133
Contributor : Fiona Mcintosh-Varjabédian <>
Submitted on : Friday, March 30, 2018 - 2:16:49 PM
Last modification on : Tuesday, March 3, 2020 - 5:06:05 PM

Identifiers

Collections

Citation

Fiona Mcintosh-Varjabédian. Réception et légitimité du roman gothique en Grande-Bretagne jusqu’en 1840. Cahiers d'études nodiéristes, Classiques Garnier, 2018, Charles Nodier et le roman gothique, 2 (6), pp.87-102. ⟨10.15122/isbn.978-2-406-07886-9.p.0087⟩. ⟨hal-01755133⟩

Share

Metrics

Record views

66