Amrit Singh and The Birmingham Quean: fictions, fakes and forgeries in a vernacular counterculture.

Résumé : Thèse expérimentale en « Creative Writing », The Birmingham Quean comprend trois fils de composition. D’abord un poème héroï-comique qui rappelle The Rape of the Lock de Pope, mais composé en utilisant la strophe de Don Juan de Byron, raconte une journée dans la vie d’une pièce de fausse monnaie. La face faussée de la reine sur la pièce mal frappée assiste à une partie de fléchettes entre une drag-queen et un gangster dans un pub à Birmingham, ville synonyme de la contrefaçon. Le deuxième fil consiste en une explication philologique du poème, prétendument écrit pendant les années 50 par un universitaire ringard qui l’interprète comme dystopie dans la tradition de Huxley et Orwell. Pour lui le poème est l’expression d’un traditionalisme réactionnaire. Il développe l’argument que la monnaie même de la civilisation, ainsi que la langue anglaise, ont été irréversiblement dévalorisées par l’influence du capitalisme américain de l’après-guerre, dont la culture est traîtreusement déracinée et ambiguë. Le dernier fil de la composition est un récit parallèle qui suit ‘Sam Trainor’, un doctorant, dans ses efforts pour retrouver le vrai auteur de cette contrefaçon littéraire dans le Birmingham contemporain : un certain ‘Amrit Singh’. Nous apprenons que l’ouvrage d’origine fut consumé par le feu, et que ce que nous lisons est la reconstruction méticuleuse par le doctorant de ce canular littéraire. Il tente, par ailleurs, de déchiffrer la complexe théorie de la fiction proposé par le texte. ‘Amrit’ avait suivi Bakhtin en suggérant que le contrepoint sophistiqué d’une fiction conçue comme traduction intraculturelle constituait le seul mode linguistique capable d’instaurer une véritable pluralité psychologique dans l’esprit humain, permettant ainsi le consensus sans compromis, et un virage radical vers une épistémologie sociale dynamique. La façon dont Sam aborde cette théorie et cette pratique polyphoniques met en scène le potentiel problématique (et la problématique du potentiel) de la « Creative Writing », en tant que matière universitaire naissante. Il s’agit d’une contre-culture académique dont les interventions théâtrales empiètent sur les champs de recherche des sciences sociales.
Type de document :
Thèse
Literature. University of Glasgow, 2006. English
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lille3.fr/tel-01465264
Contributeur : Samuel Trainor <>
Soumis le : jeudi 6 juillet 2017 - 14:31:22
Dernière modification le : vendredi 17 novembre 2017 - 08:52:37
Document(s) archivé(s) le : jeudi 14 décembre 2017 - 15:02:38

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : tel-01465264, version 1

Collections

Citation

Samuel Trainor. Amrit Singh and The Birmingham Quean: fictions, fakes and forgeries in a vernacular counterculture. . Literature. University of Glasgow, 2006. English. 〈tel-01465264〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

77

Téléchargements de fichiers

133