Élaboration d'un processus d'auto-évaluation et outillage en formation d'enseignants au niveau master

Marie-José Barbot 1 Evelyne Rosen-Reinhardt 1
1 Théodile-CIREL
CIREL - Centre Interuniversitaire de Recherche en Education de Lille (CIREL) - EA 4354 : EA1764
Résumé : À l’échelle européenne, la formation d’enseignants opère un glissement vers la masterisation, réactualisant le défi d’articuler professionnalisation et savoirs scientifiques, compétences et héritage au sens d’A. Arendt. La spécialité didactique des langues et des cultures, de Français langue étrangère (désormais FLE), niveau master, a déjà cette expérience puisqu’elle est issue de la seule maîtrise formation d’enseignants qui existait, celle de FLE ; à ce titre, elle a eu la liberté de s’ouvrir aux orientations du Conseil de l’Europe en termes d’autonomie de l’apprenant (Schwartz 1978). Notre questionnement porte sur le défi de développer l’autonomie, conçue comme métacompétence selon la proposition de Barbot & Camatarri que nous posons comme finalité et moyen dans cette formation – et donc de ne pas se limiter à un dressage à des compétences diverses, ce qui pourrait in fine représenter un risque d’atomisation des contenus, attitudes et capacités. En effet, l’autonomie de l’apprenant implique l’autonomie de l’enseignant et nous nous situons dans une formation en double piste d’étudiants-enseignants. Comment (auto)évaluer non seulement des savoirs et des savoir-faire, mais également des processus et des attitudes ? Comment développer le processus « apprendre à apprendre » ? Quels outils inventer ou adopter ? Quel sens critique et quelle(s) liberté(s) stimuler dans le cadre académique qui est le nôtre ? Comment articuler l’évaluation externe avec l’évaluation interne, personnelle, sachant que les certifications sont une nécessitépour tous, futurs enseignants et/ou apprenants de langue. Comment mettre l’évaluation au profit d’une prise de conscience, d’une introspection, d’une réflexivité en la transformant en attitude intégrée à toute la formation ? C’est à ces questions que souhaiterait répondre le projet POLCA que nous mettons actuellement en place enmaster 1 (désormais M1), matérialisé par la réalisation d’un portfolio par les étudiants8. La question qui se pose est en effet celle de la formalisation de pratiques d’auto-formation qu’il permet. Le présent article en retrace les grandes lignes et les premières avancées : nous poserons tout d’abord des repères qui jalonnent la voie vers la mise en place d’une formation autonomisante, avant d’effectuer un état des lieux des outils existants et développés plus spécifiquement dans ce domaine pour l’enseignement supérieur. Les différentes facettes du projet seront ensuite détaillées, ainsi que les interrogations qu’une telle entreprise ne manque pas de faire surgir.
Type de document :
Article dans une revue
Recherches en Didactiques : Les Cahiers Théodile, Presses universitaires du Septentrion, 2007, pp.100-126
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [39 références]  Voir  Masquer  Télécharger

http://hal.univ-lille3.fr/hal-01596591
Contributeur : Evelyne Rosen-Reinhardt <>
Soumis le : lundi 2 octobre 2017 - 15:08:53
Dernière modification le : vendredi 17 novembre 2017 - 08:52:03

Fichier

Cahiers_Theodile_8_Rosen.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01596591, version 1

Collections

Citation

Marie-José Barbot, Evelyne Rosen-Reinhardt. Élaboration d'un processus d'auto-évaluation et outillage en formation d'enseignants au niveau master. Recherches en Didactiques : Les Cahiers Théodile, Presses universitaires du Septentrion, 2007, pp.100-126. 〈hal-01596591〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

35

Téléchargements de fichiers

20