Le travail de rédaction d'un rapport d'évaluation environnementale : entre mise en scène de savoirs et mise en forme de normes

Résumé : Dans le cadre de cette communication, nous porterons notre attention sur l'écriture d'un rapport d'évaluation environnementale dans une firme d'experts-conseils spécialisée en gestion environnementale, hygiène industrielle et ingénierie environnementale. Savoir comment rédiger ce type de document est une compétence qui se construit dans et à travers l'action. C'est aussi une compétence qui s'inscrit dans un contexte (organisationnel, relationnel et matériel), qui mobilise des règles, des normes, des pratiques établies et enfin qui s'accomplit au cours d'activités quotidiennes matériellement et socialement ancrées. Notre objectif est de décrire finement les mécanismes interactionnels qui engendrent l'élaboration d'un savoir pratique, en l'occurrence la rédaction d'un rapport d'évaluation environnementale.

Communication et savoirs organisationnels : quelques éléments théoriques
Nous approcherons la formation de ce type de savoir en prenant appui sur les travaux regroupés sous le terme de " Practice-Based Studies " (Charreire-Petit et Huault, 2008; Corradi et al., 2010 ; Nicolini, 2010). Les chercheurs identifiés à cette approche portent une attention particulière au caractère émergent des savoirs afin d'en identifier leur incarnation dans des discours, leur inscription dans des artefacts, leur stabilisation dans des pratiques (Nicolini et al., 2003 ; Svabo, 2009). En nous inscrivant à la fois dans le prolongement des " Practice-Based Studies " et des travaux découlant de l'approche nommée " Communicative Constitution of Organization " (Putnam et Nicoreta, 2009), nous intégrons une dimension communicationnelle à l'étude des savoirs créés en contexte organisationnel. La communication est abordée comme un processus par lequel les individus par leurs interactions constituent une réalité matérielle et sociale qu'ils négocient, qu'ils structurent et qu'ils partagent. Cette manière de penser la communication est compatible avec une épistémologie pratique, comme celle adoptée par les chercheurs associés aux " Practice-Based Studies ", tout en permettant d'y ajouter une dimension communicationnelle qui demeure peu explorée à ce jour au sein de cette littérature (Canary et McPhee, 2010). À partir de ces deux littératures, nous offrirons un regard sur la constitution de savoirs organisationnels comme : 1) situés dans un univers de pratiques donc liés aux circonstances matérielles et sociales dans lesquelles ils sont actualisés; 2) distribués sur diverses entités humaines ou non; 3) constitués en interaction à travers des pratiques langagières et non langagières.

Méthodologie
Dans le cadre de cette recherche, nous avons adopté une démarche ethnographique afin d'observer les acteurs dans le cours d'action. Nous avons procédé à l'observation d'une séance de travail réunissant une consultante confirmée et un consultant plus novice, dont la pratique de rédaction de rapports d'évaluation environnementale est plus récente. Cette séance de travail a été filmée et enregistrée afin d'analyser la dynamique interactionnelle soutenant le processus de production d'un rapport. Cette observation a été complétée par des entretiens avec les consultants impliqués dans le projet et par l'analyse des documents produits avant, pendant et après la séance de travail. L'échange enregistré a été transcrit en tentant au mieux de prendre en compte à la fois les dires et les faires (gestes, manipulation d'objets, inscriptions) s'accomplissant au cours de l'échange. Notre méthode d'analyse tout en prenant pour objet l'enchaînement conversationnel tend à rendre compte de la manipulation des objets (Brassac et al., 2008; Iedema, 2007).Éléments empiriques et quelques leçons conclusivesDans le cas qui nous occupe dans cette communication, le client est un commanditaire canadien qui donne le mandat à la firme d'experts-conseils de réaliser une évaluation environnementale d'un centre de traitement des déchets. En fait, le centre de traitement des déchets affilié au commanditaire doit se soumettre à un processus d'évaluation régulièrement pour garder son accréditation. Pour obtenir cette accréditation, il s'engage à protéger l'environnement en adoptant des principes de gestion dite responsable. Cela oblige le centre de traitement des déchets à prendre des mesures préventives afin de protéger la santé et l'environnement. Une des tâches des consultants est donc de fournir au commanditaire un rapport exhaustif et commenté de l'état sanitaire d'un espace naturel donné. Cette tâche nécessite une expertise particulière permettant de relever, de hiérarchiser, de combiner et d'organiser tout un ensemble de données qualitatives et quantitatives relatives aux propriétés bio-physico-chimiques et environnementales d'un territoire, mais également un savoir rédactionnel permettant au client de pouvoir naviguer dans ces agglomérats de valeurs chiffrées, annexes incluses, articulées à des textes et documents plus 'écrits' (réglementations, protocoles ou autres documents administratifs). L'analyse globale de la séance de travail entre les deux consultants permet d'identifier plusieurs épisodes soutenant l'élaboration dans l'action de savoirs. Ces savoirs sont co-élaborés au cours de la rencontre, et sont matérialisés dans des inscriptions, des annotations, des narrations, des règles, des décisions d'actions. Cependant, cet espace de travail et de discussion autour de la réalisation du rapport se révèle aussi être à la fois un espace de mise en scène des relations contractuelles entre le commanditaire et la firme d'experts-conseils; et un espace au sein duquel émergent et sont négociées des normes d'écriture et des normes de travail.
Type de document :
Communication dans un congrès
Communiquer dans un monde de normes. L'information et la communication dans les enjeux contemporains de la " mondialisation "., Mar 2012, France
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-lille3.fr/hal-00840378
Contributeur : Compte Laboratoire Geriico <>
Soumis le : mardi 2 juillet 2013 - 13:30:40
Dernière modification le : mardi 2 juillet 2013 - 13:30:40

Identifiants

  • HAL Id : hal-00840378, version 1

Collections

Citation

Sylvie Grosjean, Luc Bonneville. Le travail de rédaction d'un rapport d'évaluation environnementale : entre mise en scène de savoirs et mise en forme de normes. Communiquer dans un monde de normes. L'information et la communication dans les enjeux contemporains de la " mondialisation "., Mar 2012, France. 〈hal-00840378〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

122